Champagne Charles De Cazanove

Aller au contenu | Aller à la navigation | Politique d'accessibilité

Historique de la Maison

Entre Tradition et Modernité

A travers deux siècles de passion pour le Champagne, la marque Charles de Cazanove, figurant parmi les plus anciennes de la région, a su concilier Tradition, Modernité et Dynamisme.

Au XVIème siècle un verrier de la famille Bigeault se rend à Venise, centre mondial du verre à l’époque, pour perfectionner son savoir et son métier. A son retour, il adjoint à son nom le nom de Casanova, c’est-à-dire Nouvelle Maison, francisé en Cazanove.

L'essor d'une marque

En 1811, Charles Gabriel De Cazanove, jeune homme de 24 ans, issu d’une famille de maître verrier, fonde à Avize, au cœur de la Côte des Blancs, sa maison de Champagne.

Mais, plus que le fondateur, c’est son fils, Charles Nicolas, né en 1818, qui va contribuer à l’essor de la marque. Homme d’affaires et président de la Société d’horticulture de l’arrondissement d’Epernay, ce dernier va appliquer ses connaissances botaniques à la lutte contre le phylloxéra et donner à l’entreprise Charles De Cazanove ses premières lettres de noblesse.
De son temps, la maison fournira, entre autres, le prince Metternich, diplomate et homme politique autrichien, ainsi que les présidents français sous la Troisième République Mac - Mahon, Sadi Carnot et Emile Loubet.

En 1902, prélude à l’entente cordiale, Edouard VII, le roi du Royaume-Uni et d’Irlande est reçu à Paris avec le Brut 1893 du Champagne Charles De Cazanove dont il était un amateur. Edouard VII le faisant alors spécialement importer de France avec son étiquette personnelle.

De génération en génération

A la mort de Charles Nicolas De Cazanove en 1903, ses fils Franck et Joseph transmettront l’affaire aux deux générations suivantes. Fils de Joseph, Roger de Cazanove, qui a pris la direction de la Maison dans les années 1920 a été déporté en Allemagne et a péri en captivité dans les camps nazis. Son frère, Hubert lui a suivi avant de décéder peu avant la fin des hostilités. Le neveu de Roger et d'Hubert de Cazanove, M. Chiroussot a tenu quelques années durant les rênes de la société, jusqu’en 1954. Amaury de Cazanove, le petit-fils de Charles Nicolas devient le Président de la société.

Pour diriger le Champagne de Cazanove, Amaury a fait appel à Sylvain de Sournac, familier du travail de la vigne et du vin. Bon gestionnaire et commercial avisé, Sylvain de Sournac a réussit à multiplier par dix les expéditions de la Maison. L’arrivée d’Amaury de Cazanove a été accompagnée d’une prise de participation de la banque Vernes dans le capital, participation qu’elle rétrocéda à Martini.
Ainsi, en 1958, l’entreprise se retrouve dans le giron de la société Martini & Rossi et à partir de 1983, sous le contrôle du groupe Moët - Hennessy. Ce dernier a décidé finalement de s’en séparer en 1985 et l’a vendu à la Société Anonyme de Magenta - Epernay, l’entreprise de négoce et distributeur des marques prestigieuses, mieux connue sous son sigle S.A.M.E.
Rachetée en 2004, la Maison Charles De Cazanove est devenue le fleuron d'un groupe familial champenois.

Une notoriété grandissante

De nos jours, la Maison de Cazanove travaille à la notoriété de la Champagne et des Champenois. Partenaire privilégié de la Comédie de Reims, elle s'associe à des différents projets artistiques s'investissant en particulier dans les domaines du cinéma et de la musique. En mai 1991, la maison fête à Cannes le quarantième anniversaire des "Cahiers du Cinéma" puis devient partenaire du 45ème festival de Cannes en 1992.

En 1992, en collaboration avec la mairie d'Épernay, la Maison invite le cinéaste Jean-Pierre Mocky à tourner pendant une semaine dans la capitale du champagne. Celui-ci a présenté son film, "Le mari de Léon", au festival de Cannes et l'a projeté en avant-première aux Sparnaciens le 1er juin. Depuis 2002 la Maison soutient et fait le partenaire des Flâneries Musicales de Reims.

Une tradition ancestrale ouvert au progrès

Aujourd’hui, Champagne Charles de Cazanove, bénéficiant des moyens œnologiques et technologiques performants, élabore plus de 3 millions de bouteilles par an. Majoritairement, les vinifications sont effectuées en cuves inox mais, le cas échéant, certains vins sont passés sous bois afin d’acquérir cette merveilleuse rondeur que procurent les fûts de chêne. Les vins prennent le temps de vieillir dans les caves traditionnelles de craie champenoise.

Un vin authentique d’un noble terroir, respectueux d’une tradition ancestrale, ouvert au progrès dans ce qu’il peut apporter de meilleur à l’amateur de champagne, les cuvées de Charles De Cazanove seront consommées à travers le monde.

L'abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Réalisation HEXANET